À propos

Un énième e-shop de produits italiens? Que nenni! Vous trouverez ici bien plus que de simples produits en ligne. Disons-le franchement, un e-shop ce n’était pas vraiment ce que j’imaginais au début. Je préférerais franchement vous en parler autour d’un cappuccino ou d’un spritz, vous raconter chacun de ces produits, comment je les ai dénichés, au détour de quelle aventure je les ai goûtés. Je ne renonce pas à l’idée d’organiser quelques chouettes apéros où je pourrai vous raconter tout ça. Mais je me rends bien compte que vous n’avez pas que ça à f**tre et qu’un shop online c’est tout de même la solution la plus pratique.

J’ai toujours été impressionnée par les petits producteurs, ces sociétés familiales, dont on se demande parfois comment elles tiennent debout, surtout dans le monde ou on vit. Ma réalité de tous les jours, pendant longtemps, ça a été le bureau, les apéros, la course (le fait d’etre pressée, pas le sport!). Les supermarchés ouverts jusque 20h pour moi ça a été le top tout une période (je ne voyais pas comment j’aurais pu faire sans).

Et puis il y a eu une période (très courte heureusement) de ma vie professionnelle ou j’ai découvert les mécanismes de vente entre les supermarchés et les producteurs. J’ai été choquée de découvrir que bien souvent ce sont les supermarchés à fixer le conditionnement et le prix des produits, et qu’ils laissaient bien peu de marge au producteur. Certains ont fait des progrès depuis, c’est vrai. Mais je reste fan de l’épicerie qui vend les produits de ses voisins.

En vivant en Italie, pays Ô combien riche en diversité de produits de bouche artisanaux, j’ai pu découvrir de nombreuses petites activités. Je me suis rendu compte qu’aller chercher mes légumes à la ferme, discuter avec le producteur de fromages et me laisser raconter les produits du terroir ça m’émoustillait dingue.

Et puis étant sur la trentaine avec pas trop d’obligations (j’ai toujours été un peu « femme libérée » – mais on a jamais su de qui) et une envie d’indépendance bouillonnante, c’était le moment, l’instant à saisir. « Fais-le maintenant ». Faire quoi? Démerde-toi ma fille, tu es commerciale, tu parles les langues, tu vis en Italie et tu as un réseau social en Belgique. Tu aimes cuisiner, tu aimes manger et te balader. Fais fonctionner ta cervelle!

Et l’idée la voilà: tout d’abord un blog, où je partage des recettes italiennes, des vraies, avec vous. J’aime. J’aime quand je cuisine pour le blog, j’aime écrire (quand j’ai de l’inspiration), j’aime vous entendre dire « j’ai essayé ta carbonara, c’était top ». Pour partager plus encore, au début de l’année, j’ai lancé les  Ateliers pates fraiches à domicile. Un moment convivial où, comme dans les grandes familles italiennes, on prépare les pâtes fraiches ensemble avant de les déguster.

Et puis de fil en aiguille j’ai envie de ramener des produits aussi. Je teste avec la famille, les amis. Ça plait. Je me balade de producteur en producteur, je lis les étiquettes, j’écoute, je cherche la passion derrière le produit. Le goût authentique et les ingrédients naturels… bref vous l’avez compris, je pourrais vous en parler des heures mais je m’arrête là.

Encore un mot pour dire merci aux amis qui se sont dévoués pour goûter les produits, tester les concepts. Merci à qui m’a donné des conseils et m’a fait avancer dans ma réflexion. Merci à tous ces producteurs qui ne m’ont pas regardé en rigolant quand j’ai dit que je voulais vendre leurs produits en Belgique. Merci à qui m’a libéré du temps à dédicacer à cette activité (=mon boss qui a assuré sur le part-time et mon ex qui a accepté mon auto-largation). Merci à Arlette et Laurence x 2 pour leur support et leur enthousiasme. Merci à mes parents, qui se sont drôlement « coolisés » depuis que je suis partie en Italie et qui me soutiennent dans ce projet. Merci à vous tous et bonnes emplettes!